10 clichés à propos des Bruxellois 0

Bruxelles

La capitale de l’Europe attire des gens des 4 coins du monde et chacun a sa propre vision de l’habitant de Bruxelles. Même en tant que Belges, nous avons nos propres stéréotypes du Brusselaire. En voici quelques-un.

#1 L’accent très prononcé

On caricature souvent le Bruxellois avec un accent bien spécifique, comme dans Dikkenek ou bien imité par Benoit Poelvoorde.  L’accent typique bruxellois était courant à travers les précédentes générations, mais se perd et n’est plus réellement perceptible. L’accent que vous risquez de remarquer en rue est surtout celui d’un Flamand qui parle en français, la ville étant au coeur d’un véritable conflit linguistique national.

#2 Ah non peut-être !

Vous avez déjà entendu l’expression « Allez dis une fois » ? On l’associe souvent à cette région et pourtant, vous l’entendrez très rarement si pas… JAMAIS ! Cependant, l’expression « Ah non peut-être » est bel et bien utilisée par les Bruxellois et plus généralement pas les Belges, bien que plus utilisée par les personnes d’un certain âge. Les jeunes d’aujourd’hui ne l’utilisent plus, sauf pour se moquer de l’accent belge, bien entendu.

#3 La richesse

Les logements de Bruxelles sont tellement chers que les Bruxellois doivent être extrêmement riches pour y vivre… Le PIB régional par habitant atteint effectivement 200% de celui de la moyenne de l’UE. Il faut cependant distinguer les différentes régions de Bruxelles. En effet, certains quartiers en périphérie bruxelloise sont bien plus riches que d’autres, on pense notamment à Uccle, Auderghem ou encore Woluwe-St-Pierre. Vivre dans le centre de Bruxelles en lui-même est cher à cause de la situation de la ville, mais il reste accessible comparé à Paris, par exemple.

#4 Guerre entre francophones et néerlandophones

Le conflit linguistique est réel en Belgique. Cependant, Bruxelles n’en souffre pas forcément, la région étant entièrement intégrée à la partie francophone. Il est cependant nécessaire de pouvoir parler un peu de flamand car il n’est pas impossible de se retrouver confronté à des vendeurs ou des passants néerlandophones. Les 2 langues seront automatiquement demandée si vous postulez pour un job à Bruxelles.

#5 Mangeurs de frites

Le débat est clôturé : les frites sont Belges et rien d’autre ! Cependant, les français mangent-ils de la baguette tous les jours ? Les japonais mangent-ils des sushis à tous les repas ? Non. C’est pareil pour nous. Il n’est pas rare de manger des frites, à raison d’une fois par semaine ou deux, mais nous savons nous mettre des limites !

#6 Le racisme

Il se dit qu’à Bruxelles, beaucoup de gens sont racistes, que ce soit des Belges face aux nombreux expatriés ou visiteurs, ou des étrangers face aux Belges. Il y règne pourtant une belle cohésion entre toutes les nationalités, Bruxelles étant une ville ultra cosmopolite et au coeur de l’Europe.

#7 La froideur des gens

Les gens seraient pressés, froids, distants à Bruxelles ? Ne faisons pas une généralité. Mais avec une météo généralement grise toute l’année et un quotidien bien chargé dans une ville qui bouge beaucoup, qui aurait envie de sourire sans cesse ? La population est composée de milliers de personnes aux caractères et aux expériences très différent(e)s, il ne faut donc pas s’attendre à recevoir la même énergie que l’on donne à tous les coups.

#8 L’agitation

On a l’impression que Bruxelles est une ville très animée, où on peut vite se sentir oppressé. Or, les différents quartiers proposent une ambiance bien différente les uns des autres. Le centre-ville est forcément une véritable fourmillière mais les quartiers plus calmes ne manquent pas. Saint-Gilles, Anderlecht

#9 La culture

Dans une ville cosmopolite où il existe des dizaines de musées des 4 coins du monde, on pourrait croire que les gens y sont super cultivés et passent leurs journées dans des lieux culturels. La plupart des Bruxellois n’ont pourtant pas mis les pieds dans la moitié des musées et lieux incontournables de la ville, sans doute de peur qu’ils soient trop prisés par les touristes. Vous les retrouverez plutôt dans un parc ou un bar en train de profiter de leur entourage.

#10 L’humour et la légereté

Le Belge, et le Bruxellois en particulier, a beaucoup d’autodérision et d’humour, c’est vérifié ! Vous n’aurez aucune difficulté à rencontrer des gens et à rire autour d’une bière. On connaît l’atrait belge pour les caricatures, les BD, les histoires drôles… Bref, vous aurez l’esprit léger et positif pendant votre passage à Bruxelles.

Previous Article
Culture ·

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *